Pour optimiser la greffe capillaire…


Le principe
:

Le plasma secrète des « cytokynes » et des facteurs de croissance qui régénèrent le cuir chevelu et augmentent la prolifération des cellules dermiques. Ces facteurs retardent « l’apotose » (mort cellulaire programmée) et favorisent la survie des follicules pileux.
Ils stimulent la croissance des nouveaux cheveux en provoquant la transformation de cellules souches en follicules pileux et autres cellules cutanées, tout en prolongeant la phase anagène du cheveu.
Le « PRP » est une concentration de 1 000 000 de plaquettes/microlitre pour 5ml de plasma.
C’est une substance naturelle prélevée sur le patient lui-même à partir d’une simple prise de sang le jour-même de la greffe de cheveux.
Le « PRP » est obtenu en centrifugeant le sang prélevé (15ml environ) afin de concentrer toutes les plaquettes contenues naturellement dans le plasma.

prp-1

prp

prp-4

prp-3

Une meilleure conservation des greffons :

Afin de mieux conserver les greffons fraichement extraits, et d’optimiser le taux de survie, ils sont plongés dans le « plasma enrichi en facteurs de croissance ».

Une repousse optimisée :

Les zones traitées avec le « PRP » montrent une augmentation de la densité de follicules pileux d’environ 20%, ainsi qu’une repousse plus rapide des nouveaux cheveux (études scientifiques publiées).
L’utilisation de « PRP » au moment de l’implantation améliore considérablement la repousse des greffons, et limite la chute traumatique des cheveux implantés.
Le « PRP » augmente également le diamètre et la qualité des cheveux implantés, et retarde la chute du capital cheveux présent avant l’intervention.

Une meilleure cicatrisation et une prévention plus efficace :

L’utilisation de « PRP » le jour-même de l’intervention favorise le processus de cicatrisation des tissus et contribue à la régénération de la zone donneuse, c’est le moyen le plus sûr de préserver les ressources naturelles du patient, car c’est un capital précieux et indispensable à de futures interventions.

Avec un entretien limité à 3 ou 4 séances par an, il est également possible de prévenir et traiter la chute des cheveux.